206CC ROLAND GARROS et CITROEN C1

ENTRETIEN DES SIEGES EN CUIR

L'entretient  du cuir d'une voiture, nécessite un décrassage ( n'ayons pas peur des mots), suivi d'un « nourrissage ».

Après avoir beaucoup lu sur le sujet, j'ai pris ce qui me semblait le plus judicieux pour élaborer ma méthode.

LAVAGE DU CUIR

 J'ai effectué un décrassage en règle, la couleur de l'eau en attestait . A l'aide d'une éponge de salle de bain, qui possède une face abrasive, mais douce, qui ne raye pas, j'ai shampooiné tous les cuirs de la voiture avec du savon de Marseille (qui a un ph neutre je crois). Si je dis tous les cuirs, cela sous-entend les sièges bien sûr, mais également les garnitures de portes, mais aussi la boîte à gants, le volant ou encore le levier de vitesses.

Pour ne pas détremper le cuir qui n'aime pas l'eau, j'ai procédé morceau par morceau, à savoir une assise, puis un dossier, puis l'autre siège……………….etc, ceci pour éviter que le savon ne sèche. Une fois le savon de Marseille étalé, j'ai peaufiné les coutures et les endroits d'accès difficile à l'aide d'une brosse à dents.

  

Après le lavage, le rinçage, à l'aide d'une onctueuse serviette de bain, mouillée et essorée, afin de ne pas mouiller le cuir(car il n'aime pas l'eau), il faut récupérer le savon (gorgé de crasse) étalé sur le cuir en passant la serviette sur les parties lavées, puis rincer cette dernière dans un grand bac d'eau claire, l'essorer à nouveau, et repasser sur les zones à rincer. Après plusieurs passages, le cuir est propre, rincé et pas trop humide.

 

GRAISSAGE DU CUIR

Choix du produit

Possesseur d'un salon en cuir, j'ai l'habitude depuis des années, de l'entretenir(après l'avoir lavé) avec du lait de toilette, il semblerait que le lait de toilette réagisse très mal au soleil, en laissant des traces blanches, ce qui le contre indique pour une voiture  qui sera un jour ou l'autre soumise aux radiations solaires. Très souvent, dans les forums l'huile de pied de bœuf était citée. je me suis donc  rendu au rayon équitation du magasin à fond la forme, pour entendre la vendeuse dire que l'huile de pied de bœuf n'existait plus pour une raison sanitaire, et que le produit de substitution était réservé au vieux cuirs très secs, car il avait pour inconvénient de détruire les coutures. Je me suis donc rendu dans le « SudAuto » du coin et en suis ressorti avec le baume que le vendeur m'a indiqué.

    

En conclusion :

Pour passer le produit, contrairement à ce qui est marqué sur le flacon, j'ai utilisé un gant de toilette, afin de gorger le cuir, en particulier les coutures, qui sont un point de faiblesse, et qui doivent rester très souples. Je n'ai pas été convaincu par ce produit spécifique, qui sent bon, mais qui ne m'a pas donné le palpé que j'espérais, la prochaine fois je vais essayer le baume, vendu moins de 6€, que la vendeuse de « à fond la forme » n'a pas osé me conseiller.

 



03/08/2009
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres