206CC ROLAND GARROS et CITROEN C1

MONTAGE ET ENTRETIEN FILTRE GREEN

Bonjour à tous,

Ce jour, je vais vous expliquer comment j'ai réalisé la mise en place d'un filtre Green sur ma 206cc 1,6L .

Après avoir longuement réfléchi, mon choix s'est porté sur un modèle admission directe  dynamique avec écope au dessus du radiateur, en effet, il me semble que ce système est celui qui permet de récupérer l'air le plus frais. J'ai eu la chance d'en trouver un d'occasion pour 100€ port compris. Il ne me restait plus qu'à faire les « casses » pour trouver une conduite souple pour le raccorder au volet d'admission. En effet, les raccords inox adaptés à ces kits sont rigides,ce qui n'est pas logique puisque le moteur est monté souple par rapport à la carosserie, de même,  l'utilisation, comme beaucoup le font, de gaine alu pour hotte, me laisse craindre que cette dernière finisse par se désagréger et laisse s'échapper des morceaux qui seront ingérés par le moteur.  Après avoir parcouru les démolitions autos et soulevé un nombre impressionant de capots, j'en ai trouvé une qui se monte parfaitement et permet  également de raccorder le petit reniflar sans modification. C'est ainsi que j'ai acquis pour 12€ une durite souple récupérée sur une Xsara 2 essence 1,6L ou 1,8L  (je ne me rappelle pas exactement) moteur  TU5JP4 NFU.

Nettoyage et lubrification du filtre

Le filtre trouvé sur internet étant d'occasion, j'ai tout d'abord réalisé un nettoyage avec un liquide spécial en suivant les indications portées sur le bidon lui-même.

J'ai tout d'abord fait tremper environ 15 mn le filtre dans le creux d'une cuvette, sans mettre trop de produit de manière à ce que ce dernier ne pénètre pas à l'intérieur du filtre, entrainant ainsi avec lui les impuretées qui se trouvaient à l'extérieur.

Après avoir fait tourner plusieurs fois le filtre sur lui même, le liquide s'est teinté, preuve qu'il retenait les particules présentes sur  le filtre.

  Après le lavage, un bon rinçage à l'eau tiède du robinet, d'abord de l'intérieur, puis de l'extérieur, le secouer en douceur pour éliminer le plus d'eau possible, puis séchage à l'ombre.

  Si j'en crois mes nombreuses lectures sur le sujet, il ne faut pas brutaliser ce filtre qui est en coton, il ne faut donc pas le frotter avec quoi que ce soit, il ne faut pas trop de pression pour le rinçer, il ne doit pas être sèché à l'air comprimé, de même le soleil aurait une action délétère sur la matière.

  Concernant le produit, je n'ai pas acheté celui que le fabriquant préconise, économisant ainsi quelques €uros, de même concernant le liquide de lavage, la prochaine fois j'utiliserai, comme beaucoup, un mélange avec du liquide vaiselle, quelques gouttes suffisent.

  Une fois le filtre bien sec, il faut le vaporiser avec la bombe de manière à le recouvrir d'une fine couche d'huile spéciale.

Installation de l'écope

  Ci-dessous, tous les éléments pour le montage :

  Après avoir démonté la boite à air d'origine, il faut visser l'écope sur les silentblocs de radiateur d'eau « flèches Oranges »

 

   Mettre en place le filtre propre, raccorder l'écope au papillon d'admission grace à la conduite de Xsara, connecter le reniflar( flèche bleue), fermer l'écope.

  

   Il semblerait que ce filtre ait une durée de vie relativement longue, et qu'un nettoyage soit souhaitable tous les 7000 à 10000kms, surtout en été, ceci à mon sens n'est pas une grosse contrainte, car en dehors du séchage, les différentes phases sont très rapides.

 

Essai

  Je dois l'avouer, ma crainte était d'avoir des problèmes de carburation ou autre, il n'en est rien, dès le coup de clé de contact, la voiture tourne rond, ralenti stable, et le moteur répond aux petits coups d'accélérateur, je laisse tourner le moteur à bas régime 10 mn pour qu'il chauffe et qu'il ait tendance à l'encrassement, puis petits coups d'accélérateur, pas de fumée, rien d'anormal, je présume que les sondes et calculateur adaptent la carburation.

-Moteur chaud, je fais un essai sur route, il me semble que la voiture est plus souple, surtout à bas régime, mais la vraie surprise c'est lors des accélérations franches au dessus de 3500 t/mn, je ne saurais dire si la voiture a gagné en puissance, mais l'agréable  bruit rauque qui les accompagne me rappelle ma voiture de rallye des années 80.

-Ce filtre d'admission directe dynamique est facile à monter. Ce que je trouve agréable, c'est que, contrairement à un échappement sport qui est bruyant en permanence, donc fatigant lors des longs parcours par exemple, ce système d'admission est accoustiquement identique à celui d'origine, sauf lorsque l'on décide de se faire un petit  plaisir. Toutefois, je serais curieux de savoir si la mécanique s'en trouve fragilisée, la consomation augmentée………..etc

 



03/08/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres