206CC ROLAND GARROS et CITROEN C1

REMPLACER LES BOUGIES D'ALLUMAGE

Salut à tous,

     A l'occasion du renouvellement des bougies de la CC « RG 1,6 de 2006 » de ma petite femme, j'en ai profité pour faire un « Tuto » pour la collectivité. Voici ma démarche :

       Outillage utilisé :

                Clé à bougie longue de 16 (avec clé dynamométrique)

                Clé Torx T20

                Soufflette avec compresseur d'air

                Graisse haute température

                Une pince à becs fins pour attraper les bougies, personnellement, j'utilise un morceau de tuyau en caoutchouc, qui me permet de saisir la bougie au fond du puit, et qui me permet au remontage, de faire prendre la bougie dans la culasse en ALUMINIUM , et ainsi supprimer tout risque de « foirer » le pas de vis.

                Quatre bougies, je n'ai pas d'opinion, mais on m'a conseillé des Bosh avec électrode à l'yttrium.

       Le démontage :

     Personnellement, dès que je bricole, je débranche systématiquement la batterie, avec l'électronique on ne sait jamais.

     Démonter les 6 vis Torx repérées par les flèches rouges, puis retirer le cache en plastique, donner un coup de soufflette général.

     Déconnecter les 3 durites du reniflard d'huile en appuyant sur les clips jaunes repérés par des flèches jaunes, ainsi que la fiche de branchement (flèche rouge) de la bobine d'allumage, en pressant sur son agrafe dans le sens de la flèche bleue, ou en enlevant l'agrafe. Dévisser les 4 vis Torx (flèches vertes) qui brident la bobine, l'extraire en tirant vers soi, et la déposer dans un endroit où elle ne risque rien.

     Les bougies sont alors visibles.

 

Renouvellement des bougies :

     Personnellement, je procède bougie par bougie

     Je débloque la bougie d'un tour environ, je souffle le puit de bougie afin d'enlever toutes les particules qui peuvent tomber dans le cylindre, puis je fini de dévisser la bougie en emmanchant en force un bout de durite afin de pouvoir la saisir

Je prends une bougie neuve, je vérifie le bon écartement des électrodes 0,9 à 1 mm (flèche rouge), je vérifie que l'embout vissé (flèche jaune) est présent et bien bloqué, je lubrifie le filetage avec une graisse haute température(flèche bleue)

Je la remonte à son emplacement, je la serre à la main à l'aide de la durite, puis je fais moins de ¼  de tour à la clé (car je n'ai pas trouvé le couple) afin de la bloquer, pour finir,  je bouche le puits de chaque bougie neuve avec un bouchon, mais un chiffon qui ne peluche pas convient. Je procède ainsi pour les quatre cylindres, et à chaque fois que je démonte une vielle bougie, je repère à quel cylindre elle appartient, un simple carton percé fait l'affaire (sur la photo, le repérage est inversé, il ne correspond pas à celui de la 206, car le cylindre N°1 est toujours coté embrayage). Je peux ainsi faire une analyse comparative et éventuellement déceler  une anomalie sur un cylindre(voir le lien ci après).

http://www.beru.com/francais/produkte/zuendkerzen/diagnosehilfe.php

Le remontage :

     Rien de bien particulier, il suffit d'inverser les opérations de démontage, il faut juste s'assurer que  le joint du connecteur (flèche rouge) est toujours en place, et que son agrafe  s'enclenche bien au remontage (ça fait clic), bien serrer les 4 vis de la bobine (là encore je n'ai pas trouvé le couple), contrairement aux 6 du cache bobine, car elles sont vissées dans du plastique.

     Dernier point : Comme je le dis plus haut, je débranche pratiquement toujours la batterie. Lorsque je la rebranche, j'attends 5 minutes avant de remettre le contact, puis je laisse 5 minutes le contact avant de démarrer le moteur, il ne me reste alors plus qu'à régler l'heure de l'horloge, et les stations de l'autoradio.



17/07/2009
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres